Dans mon atelier, j'ai besoin de pantalons qui vont être sacrifiés sur l'autel de la peinture. J'ai de mauvaises habitudes, je m'essuie les mains sur le pantalon (parfois le pinceau) et rapidement mes pantalons ressemblent à rien. Je me trainais de vieux pantalons depuis plus de 10 ans, mais tout à une fin. Deux m'ont lachés cette année, le tissu était cuit. Finalement dans un sac de vêtements récupéré chez une amie, je trouve un pantacourt, élastiqué à la taille, un tissu coton gaufré blanc, parfait pour l'usage que je souhaitais en faire. Sauf que trop court, surtout pour l'hiver, pas question d'avoir les chevilles à l'air. Qu'à cela ne tienne, je choisis un bout de tissu et le rallonge. Malgré mes calculs savants, je suis trop juste pour faire un ourlet, donc je termine le pantalon par 2 bouts de biais, un uni rouge et l'autre rouge à pois. Ouf l'atelier va enfin se remettre au travail. Enfin pas si vite, nouvelles consignes je dois le vider, l'homme de la maison va gentiment m'installer des étagères et des baffles pour la musique. Bon hé bien je vais créer dans ma tête.

pantalon-atelier-blog-01

pantalon-atelier-blog-02