Deux jours d'intense nettoyage dans le jardin potager. Cela sent l'automne, je n'ose dire l'hiver, mais c'est exactement cela. Il sagit de préparer le potager à sa période de repos. J'ai enlevé les pieds de calendula secs, les plans de concombre qui eux aussi avaient séché, les plants de courgettes tout rabougris, les pieds de tomates tellement secs qu'ils en étaient bien raides et leurs tuteurs. Nous n'avons pas chômé et tout a été posé sur la terre à l'emplacement des patates afin de bien sécher. Cela nous permettra de faire un feu et la cendre que nous récupèrerons, sera ainsi remise sur la terre pour lui apporter de la potasse. Les magnifiques lumières d'automne s'installent, les journées réduisent à vue d'oeil, la tente installée au fond du jardin a été repliée hier. C'est dur de ne pas céder à cette nostalgie et langueur automnale, heureusement il y a les surprises du jardin comme chaque année en fin de saison. Et là, la trouvaille cette année c'est un minuscule potimarron, tellement petit que je ne l'ai pas vu lors de la récolte. Il était caché dans les hautes herbes. Pas plus gros qu'une balle de tennis, mais aussi orange qu'un potimarron arrivé à maturité, je l'ai photographié à côté d'une cuilère à café. Je le garde précieusement et vais bien réfléchir à son utilisation culinaire.

potimarron-blog-07

potimarron-blog-08