Ce dimanche matin, 4 janvier je m'active hors de la maison très tôt.  Comme il fait doux et que le jour est bien levé, j'en profite pour emporter avec moi l'appareil photo, histoire de capturer ces moments historiques. Quand on se chauffe au bois, il s'agit d'avoir toujours un panier plein près du poêle, et hop c'est mon tour d'être de corvée. J'adore les morceaux de bois tortueux, avec des formes incroyables, de beaux noeuds, ce sont des sculptures naturelles.

dimanche-matin-blog-01

dimanche-matin-blog-02

 

Mon panier plein, je file aussitôt dans notre vieux poulailler voir si le piège mis en place accueillerait par hasard un hôte. Nous avons des prédateurs, des rats, visiblement la colonie doit être nombreuse. Il y a surement aussi une martre qui a réussi à tuer 3 de nos 6 poules. J'ai pris la décision d'agir en contactant un piégeur. Il a posé un piège, qui est une cage dans laquelle il dépose un appât, un oeuf sur de la paille qui a l'odeur de nos poules. J'ai ajouté de la peau de poisson assez odorante et censée attirer le prédateur. Que nenni !  Rien !  On n'a pas vu la queue d'un prédateur, on est super nul car on arrive à rien. Un autre piège plus petit prêté par une voisine a été placé ailleurs dans le jardin et là aussi on n'a rien pris. On ne doit pas être doué mais je crois surtout que ces animaux sont malins et je les entends déjà ricaner dans notre dos. 

dimanche-matin-blog-03

dimanche-matin-blog-04

Après ce constat désolant, je vais enfin donner à manger à nos 3 dernières poules, les rescapés que j'ai déplacés. J'ai installé un peu de grillage devant un ancien clapier à lapins qui se trouve encore en place dans le jardin. Le poulailler provisoire est trop près de la maison pour le prédateur qui serait trop à découvert. Pendant ce temps l'homme de la maison nous arrange l'ancien poulailler pour que rats et autres tueurs à gages, ne puissent plus circuler aussi facilement. Le sol va être cimenté et une porte mise en place pour la nuit. 

En attendant, pendant que madame grosse poule s'installe dans un clapier que j'ai organisé en pondoir avec leur cagette préférée, les copines bricolent côté grillage histoire de voir si elles ne pourraient s'échapper par-dessous. La bande est menée par celle que je nomme l'exploratrice. Je l'ai à l'oeil. Bon dimanche mes poulettes.

dimanche-matin-blog-05

dimanche-matin-blog-06

dimanche-matin-blog-07

dimanche-matin-blog-08