Attention, garez-vous je récolte tout ce qui est à portée de mes mains. Je suis allée dépouiller ma voisine. Si, si, les prunes tout d'abord, dorées, juteuses, sucrées et goûteuses, il n'y a rien d'autre à ajouter, du coup impossible de faire autrement que de préparer une tarte et des confitures. Bien entendu ma voisine, elle, récolte les pots de confitures en échange.

prunes-blog-01

tarte-prune-blog-01

 

Sur ma lancée, je file sur la voie communale afin de récolter les mûres. Honnêtement, après avoir goûté des mûres vendues par une maraîchère qui plante, récolte et vend, mes mûres sauvages ont 1000 fois plus de goût. Les siennes étaient bonnes, mais sans plus. Les mûres de nos ronces sont grosses, charnues, juteuses et archi goûteuses. Il y a une réelle différence. Elles ont fini dans du yaourt et en confiture, prunes-mûres. Un régal bien entendu.

mures-blog-03

 

Enfin en plus des prunes, ma voisine m'a laissé récolter ses premières pommes de Blanche-Neige. Un magnifique rouge, quand on les frotte elles deviennent brillantes, comme si elles avaient été cirées. Il s'agit de ne pas traîner avec ces pommes pour la récolte car sinon le sucre attire les guêpes qui les dévorent à une vitesse incroyable. Après la tarte aux prunes, j'ai aussi fait une tarte aux pommes. Je vous rassure nous n'avons pas tout englouti. La tarte aux pommes a été partagé avec des visiteurs anglais que nous avons reçus lors d'une visite d'atelier.

pommes-blanche-neige-blog-01

 

On comprend que Blanche-Neige n'ai pas résisté, un délice. 2 jours en cuisine, j'avoue que cela me met toute en joie. Et vous ?