Hier matin j'ai assisté à un spectacle que je dois qualifier de beau, même si je le trouve triste. Nos hirondelles se sont groupées sur le fil devant la maison, comme un dernier salut en fin de représentation. Tout comme à leur arrivée, elles ont étendu leurs petites ailes, se sont étirées, échauffées. J'ai bien compris qu'elles étaient sur le départ, il fait trop froid le matin pour elles et il paraît en effet plus sage de regagner des cieux plus doux et accueillants. Bon voyage Mesdames, ce départ bien triste nous annonce la fin de l'été comme tous les ans de manière immuable. Ce matin, alors que je tape ce billet je lève les yeux et regarde ce fil électrique désespérément vide. Adios muchacha. A l'année prochaine.

hirondelles-blog-10

hirondelles-blog-11

hirondelles-blog-12