Il était une fois le chromosome mémoire. Cela remonte à très loin et cela prouve que avons bien en nous l'ADN du chasseur-cueilleur. C'est vraiment l'impression que j'ai chaque automne, lorsque je me retrouve accroupi au sol pour ramasser les châtaignes. Cette année nous croulons sous les pommes, qualité et quantité sont au rendez-vous et nous croulons sous les châtaignes. De plus elles ont un goût sucré, surement la conséquence d'un été ensoleillé et chaud. Je me régale, à peine cueillies, toutes fraîches, cuites à l'eau, la peau se détache facilement, que dire d'autre à part MIAM. Mon ADN et mes petites mains me conseille de faire des sachets, direction le congélateur, histoire de se régaler tout l'hiver. Ah oui, avec les pommes, je compote à fond et nous avons déja pelé 24 kg de pommes, transformées en compote. Heureusement, c'est un travail d'équipe et nous sommes bien rodés. Et vous, vos réserves, cela avance ?

chataigne-blog-05

chataigne-blog-06

chataigne-blog-07

chataigne-blog-08

chataigne-blog-09