Rouge et vert, 2 couleurs complémentaires. On n'est pas obligé d'aimer, mais si on veut de façon certaine associer 2 couleurs et qu'elles fonctionnent ensemble, le rouge et le vert sont une association évidente. Après ce qui joue c'est la proportion, les nuances et variantes des 2 couleurs. Au final c'est votre goût qui va vous faire apprécier ou pas. Cette association se retrouve souvent dans des packagings types emballage de thé, des logos de marques. Dans la nature c'est une association que nous retrouvons souvent et pour cause, un légume ou un fruit avant de murir et devenir rouge, passe forcément par l'étape verte. Il existe donc un joli moment où les 2 couleurs sont mêlées, au grand plaisir de mes yeux. 

Dans la maison, à cause du potager, rouge et vert se côtoient tout le temps. Je suis dans la période récolte, séchage, conservation et préparation pour l'hiver. En image voici le rendu,

 

rouge-au-vert-blog-06

 

rouge-au-vert-blog-07

 

Cette tomate est une variété Russe rouge. Elle est d'un rouge qui tire vers l'orange et joliment veinée de vert. C'est la seule de nos variété qui possède ce rouge-là. Un beau rouge puissant, on pourrait le classer dans les vermillons peut-etre! Nous n'en avons pas eu beaucoup comme celle-ci, alors avant de récupérer les graines, opération photos.

Un autre rouge maintenant, celui des piments de Cayenne, totalement vert, ils deviennent rouges, très beau rouge.

rouge-au-vert-blog-01

rouge-au-vert-blog-02

 

Opération séchage, pour une utilisation modérée cet hiver, si on ne veut pas avoir le palais en feu. En voilà une belle association rouge et vert. Parfaite.

Enfin pour apporter du vert dans la maison, rien de tel que de faire sécher ses herbes pour composer après mes propres herbes de Provence. Après le séchage viendra le temps où je trie, je mouline mes herbes et je les associe pour les incorporer plus tard dans ma cuisine. L'été se prolonge ainsi le plus longtemps possible.

 

rouge-au-vert-blog-03

 

Mes herbes suspendues à la balustrade de notre petit palier de chambre, j'adore lorsque je quitte l'atelier les voir ainsi suspendus dans la maison. La nature est à l'intérieur aussi et la ficelle très fine que j'utilise accroît cet effet suspension dans le vide. Sarriette, organ, origan doré, thym et sauge.

 

rouge-au-vert-blog-04

 

Mes 2 variétés de sauges, une classique verte à droite et une sauge avec feuilles mauve/violet avec un fort parfum. Après séchage je conserve uniquement les feuiles, je les mixe et j'en mets dans beaucoup de plats. C'est une aide parfaite pour la digestion.

rouge-au-vert-blog-05

 

La sarriette, la Provence en Bretagne. Le parfum de mon enfance, lorsque je vivais à Aix en provence. C'est le sud, l'été, la ratatouille, la frita, les odeurs du marché cours Mirabeau. Je ne m'en lasse pas et l'hiver cette odeur me rassure et m'apporte beaucoup de bien-être.

L'été arrive à sa fin et la maison se remplit tout comme mes congélateurs. Tel l'écureuil prévoyant, je fais mes réserves, le jardin a beaucoup donné cet été, la chaleur et le soleil ont été au rendez-vous et j'ai juste la sensation de passer mon temps dans la cuisine. Ce n'est pas qu'une impression, mais nous serons bien heureux en décembre de déguster un plat d'été venu de notre jardin.

Je vous laisse pour aller préparer un plat avec nos délicieuses tomates, et je vous souhaite à toutes et tous une belle rentrée 2017.